Les Métiers de la Data, l’expertise au sein des organisations

Les nouveaux métiers de la Data, sont témoins des nouvelles pratiques. Cela implique que l'expertise encadre ces évolutions numériques.

0
22949
Les métiers de la Data
Les métiers de la Data

Une enquête du média Le Monde auprès des professionnels de la gestion  des données, nous présente les enjeux de ces nouveaux métiers. Nous résumons ici cette enquête afin de vous aider à y voir plus clair. Retour sur les nouvelles dénominations des métiers de la data, nouveaux acronymes et sur nouvelles compétences.

Quels sont les nouveaux métiers de la Data ?

métiers de la data

Chief Data Officer

Proche de l’environnement business, il intègre la gestion des données dans la stratégie marketing afin de la rendre plus efficace. Il planifie les choix dans la collecte des données, négocie et achète des données auprès de partenaires tels que les Data-Broker.

Il planifie des plans d’actions et s’interroge sur les outils à utiliser. Enfin, pour garantir une stabilité, il est garant de l’éthique marketing dans l’usage des données exploitées.

Data Scientist

Il est le pilote des données afin de rendre un service opérationnel aux métiers. Il collecte et exploite les données, et il conçoit des algorithmes pour permettre une maîtrise plus efficiente de l’information.

Le Data Scientist donne l’avantage de répondre aux exigences du marché avec plus de performance.

Master Data Manager

C’est un gestionnaire qui se concentre sur la qualité de la donnée.

Il assure la conformité des bases de données selon les règles de gestion définies. Il doit pallier les erreurs et s’assurer que chaque donnée soit intégrée dans les bons flux. Enfin il doit s’assurer que la circulation des données reste opérationnelle en permanence.

Data Protection Officer

C’est le juriste de la Data. En effet, le DPO a pour mission de faire respecter le droit de façon transversale. La gestion des données reste légitime et les utilisateurs sont au courant de leurs droits grâce a ses actions. En France, la création et le traitement de données personnelles est très réglementée par la CNIL.

Le Data Protection Officier doit donc connaître la gestion des données et leur réglementation. Enfin il se doit de communiquer sur les bonnes pratiques afin de pallier les mauvaises.

En conclusion, ces nouveaux métiers sont témoins des nouvelles pratiques. Cela implique que l’expertise encadre ces évolutions numériques pour accroître les performances et réduire les risques liés à la gestion des données.

Les Directions des Systèmes d’Information ou les Digital Office doivent trouver les solutions propres à leurs besoins pour répondre aux exigences des utilisateurs et du marché et ainsi améliorer l’accès et l’exploitation de l’information.

L’accroissement des usages, de leurs complexités et l’augmentation des volumes des données sont des enjeux auxquelles technologies et expertises doivent y répondre au sein des entreprises.


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos connaissances pouvant être intéressées 🙂