Quelles méthodes et outils pour organiser sa veille informationnelle digitale ?

Que vous souhaitiez l'organiser, la créer ou encore l'améliorer, retrouvez en une courte infographie les étapes clés d'une veille digitale. Nous abordons rapidement les paramètres de veille à prendre en compte afin d’élaborer une stratégie.

0
22059
veille-sur-le-web-cover

La veille informationnelle ou veille digitale permet d’anticiper les nouvelles tendances  et évolutions de votre marché et de vos concurrents.

À l’heure de la transformation digitale, il est vivement recommandé aux entreprises de faire de la veille, celle-ci peut être une veille collaborative ou une simple veille concurrentielle.

Nous recommandons pour cela d’utiliser une plateforme de veille ou un logiciel de veille faisant office d’agrégateur de flux RSS.  Il vous est bien sûr possible d’utiliser d’autres outils en ligne comme vous le verrez plus loin.

Améliorer votre veille informationnelle Infographie

Pourquoi mettre en place une veille ?

Il est nécessaire de mettre en place une veille informationnelle sur le web pour rester informé des dernières informations qui peuvent vous intéresser, vous ou l’entreprise dans laquelle vous travaillez.

Premièrement mettre en place une écoute de l’e-reputation permet de surveiller son image de marque sur le web et les réseaux sociaux. Qui sont les influenceurs (blogueurs,  experts, journalistes…) compatibles avec votre activité ? Comment et pour qui ces influenceurs communiquent-ils ?

Surveiller aussi comment et sur quoi communiquent les concurrents permet d’améliorer sa marque employeur, donc l’attraction de nouveaux talents pour l’entreprise.

Même logique auprès de vos prospects ! Surveiller les contenus marketing (livres bancs, témoignages clients, infographies…) diffusés par vos concurrent vous permet d’adapter votre stratégie de contenu. Le Content marketing, qui a un rôle majeur en Inbound Marketing, doit être particulièrement flexible, il est donc recommandé que votre cellule de veille s’y intéresse.

La veille digitale est donc utile à tous les niveaux.

Détenir l’information équivaut à détenir un pouvoir

Enfin, détenir l’information (le savoir) équivaut à détenir un pouvoir, Nonaka en 1991 dans la célère Harvard Business Review (vol 69) nous dit que « Dans une économie où la seule certitude est l’incertitude : le seul avantage concurrentiel durable est le savoir et l’information ».

Seulement une veille ne s’improvise pas, elle s’organise, d’autant plus que sur le web, l’information est multiple et provient de nombreux acteurs…de quoi vous perdre !

La veille n’est qu’une étape du système d’information, qui permet collecter, regrouper, classifier, stocker, traiter et diffuser l’information. Vous devez donc organiser votre veille comme un système de collecte d’information dont le but est d’accéder à des informations nécessaires ou utiles à la prise de décision.

Les paramètres de la veille informationnelle 

Oui, il y a quelques paramètres à prendre en compte afin d’élaborer une stratégie de veille efficace et pertinente.

Quel type de veille digitale choisir ?

veille digitale

Le type de veille dépend de votre but et de vos objectifs (éléments de départ de votre stratégie).

Nous pouvons citer par exemple la veille concurrentielle, veille commerciale, veille marketing, veille technologique,veille sur les usages, la veille réglementaire…

Ces différents types de veille vous permettent d’acquérir la bonne information.

Comment organiser sa veille digitale ?

La nomination du veilleur : il faut définir qui au sein de votre entreprise est le plus habilité à faire une veille sur internet. Est-ce vous ? En avez-vous le temps ? Les moyens ? L’envie ? La veille peut être individuelle comme collaborative.

La fréquence de votre veille : idéalement chaque jour si vous en possédez les ressources, les informations sont immédiates et éphémères… Aussi le contexte de l’information peut très vite évoluer, de lui-même ou grâce à l’information (et son utilisation par les acteurs qui la possèdent).

Les sujets de veille : concentrez-vous sur un nombre limité de sujets (pour ne pas se perdre dans une masse d’information), votre sujet de veille doit répondre à un besoin ou un but que vous vous êtes fixé. Celui-ci doit bien sûr être adapté au type de veille.

Une méthode de veille informationnelle : il existe de nombreux articles et ouvrages sur le sujet, qui détaillent et simplifient très bien les étapes clefs (stratégie, ciblage, veille, collecte, analyse et diffusion).

Nous nous contentons juste de rappeler que la veille s’inscrit dans le Système d’Information, c’est-à-dire de gestion de l’information  qui regroupe :

  • la collecte de l’information, le regroupement, la classification,
  • le stockage, le traitement et la diffusion de l’information.

Si vous gardez cette logique à l’esprit, votre veille n’en sera que plus efficace.

Quel outil de veille utiliser ?

Les outils de veille : divers outils de veille existent, vous en utilisez certainement plus d’un quotidiennement. Ils reposent sur la méthode du push d’information et/ou du pull d’information.

  • Méthode du push d’information : vous recherchez l’information
  • Méthode du pull d’information : l’information vient à vous, tout comme vos prospect avec la stratégie d’Inbound Marketing

Voici une liste non exhaustive des outils que vous pouvez utiliser pour effectuer votre veille :

  • Réseaux sociaux : Facebook ; LinkedIn ; Slideshare ; Google+; Twitter; Tweetdeck; les Hashtag
  • Outils de curation : Scoopit ; Netvibes ; et notre coup de cœur : Feedly
  • Outil de partage : Slack ; Délicious ; Pocket
  • Autres outils : Trello (création d’un tableau « veille » attribué à une équipe) ; Evernote pour saisir toutes vos notes ; IFTTT et Zapier pour automatiser vos réseaux sociaux.