Veille informationnelle : introduction aux outils et méthodes de veille

Que vous souhaitiez l'organiser, la créer ou encore l'améliorer, retrouvez en une courte infographie les étapes clés d'une veille. Nous abordons rapidement les paramètres de veille à prendre en compte afin d’élaborer une stratégie.

0
18816
veille-sur-le-web-cover

Améliorer votre veille informationnelle Infographie

Les bonnes pratiques à connaître

Il est nécessaire de mettre en place une veille informationnelle sur le web pour rester informé des dernières nouvelles qui peuvent vous intéresser, vous ou l’entreprise dans laquelle vous travaillez.

Détenir l’information (le savoir) équivaut à détenir un pouvoir, Nonaka en 1991 dans la célère Harvard Business Review (vol 69) nous dit que « Dans une économie où la seule certitude est l’incertitude : le seul avantage concurrentiel durable est le savoir et l’information ».

Seulement une veille ne s’improvise pas, elle s’organise, d’autant plus que sur le web, l’information est multiple et provient de nombreux acteurs…de quoi vous perdre !

La veille n’est qu’une étape du système d’information, qui permet collecter, regrouper, classifier, stocker, traiter et diffuser l’information. Vous devez donc organiser votre veille comme un système de collecte d’information dont le but est d’accéder à des informations nécessaires ou utiles à la prise de décision.

Les paramètres de la veille informationnelle 

Oui, il y a quelques paramètres à prendre en compte afin d’élaborer une stratégie de veille efficace et pertinente.

Le type de veille : le type de veille dépend de votre but et de vos objectifs (éléments de départ de votre stratégie). Les veilles concurrentielles, commerciales, technologiques et sur les usages vous permettent d’acquérir des informations qui alimenteront votre stratégie.

La nomination du veilleur : il faut définir qui au sein de votre entreprise est le plus habilité à faire une veille sur internet. Est-ce vous ? En avez-vous le temps ? Les moyens ? L’envie ? La veille peut être individuelle comme collaborative.

La fréquence de votre veille : idéalement chaque jour si vous en possédez les ressources, les informations sont immédiates et éphémères… Aussi le contexte de l’information peut très vite évoluer, de lui-même ou grâce à l’information (et son utilisation par les acteurs qui la possèdent).

Les sujets de veille : concentrez-vous sur un nombre limité de sujets (pour ne pas se perdre dans une masse d’information), votre sujet de veille doit répondre à un besoin ou un but que vous vous êtes fixé et doit bien sûr être adapté au type de veille.

Une méthode de veille : il existe de nombreux articles et ouvrages sur le sujet, qui détaillent et simplifient très bien les étapes clefs (stratégie, ciblage, veille, collecte, analyse et diffusion). Nous nous contentons juste de rappeler que la veille s’inscrit dans le Système d’Information, c’est-à-dire la collecte, le regroupement, la classification, le stockage, le traitement et la diffusion de l’information. Si vous gardez cette logique à l’esprit, votre veille n’en sera que plus efficace.

Les outils de veille : divers outils de veille existent, vous en utilisez certainement plus d’un quotidiennement. Ils reposent sur la méthode du push d’information et/ou du pull d’information.

  • Méthode du push d’information : Vous recherchez l’information
  • Méthode du pull d’information : L’information vient à vous

Voici une liste non exhaustive des outils que vous pouvez utiliser, Digitools en présentera certains prochainement.

  • Réseaux sociaux : Facebook ; LinkedIn ; Slideshare ; Google+; Twitter
  • Outils de curation : Scoopit ; Netvibes
  • Outil de partage : Slack ; Délicious ; Pocket
  • Outil de gestion de projet : Trello (création d’un tableau « veille » attribué à une équipe)

En savoir plus : 

Découvrez comment Nicolas Bry, SVP innovation chez Orange Vallée, organise sa veille.