Au Japon des salariés vont bientôt être rémunérés en bitcoins

0
445
Bitcoin

L’histoire se passe au Japon, chez GMO Internet. Cette société de services en ligne va bientôt proposer à ses employés d’être payé partiellement via la plus célèbre des crypto-monnaie, le bitcoin.

Le goût du risque

Les salariés qui le souhaitent pourront alors recevoir des fractions de bitcoins par mois. Alors que la barre des 8 000 dollars avait été franchie en novembre dernier, le cours de cette monnaie ne cesse de grimper. Sa valeur est aujourd’hui estimée à un peu moins de 18 000 dollars. Le groupe va par ailleurs se lancer le mois prochain dans l’activité de “minage du bitcoin”. C’est-à-dire contribuer à la création de monnaie en agrégeant des blocs codés de transactions numériques.

Le bitcoin reste quand même une valeur spéculative qui ne dépend que de l’offre et de la demande. Plus cette demande augmente, plus la valeur de la cryptomonnaie est susceptible de grimper. Nous pouvons d’ailleurs ajouter que le bitcoin vient de faire les frais de son instabilité, en chutant brutalement en Asie de 18 000 à 16 000 dollars suite à la faillite de Youbit, une plateforme d’échanges sud-coréenne.

Une situation impossible en France

La crypto monnaie qui séduit également dans l’hexagone peine encore à être réglementée. Le Code du travail stipule que les salariés doivent être payés dans une monnaie ayant un cours légal, durant les heures de travail. Il n’y a donc aucune chance que cette initiative arrive en France. En effet, le bitcoin n’a pour définition aucun cours légal sur le territoire français et outre-mer.